Les tracas d’Aristide seront-ils éternels en Haïti ?

Il faut souvent attendre un grand malheur ou la rumeur d’un rappeur aux ambitions présidentielles[1] pour parler d’Haïti.
A quelques mois des élections haïtiennes, il peut être utile d’évoquer la figure d’un ancien chef d’Etat de cette petite république et le parcours chaotique qui fut le sien.« Les gens riches de mon pays, un infime pourcentage de la population, sont assis devant une vaste table débordant de bonne nourriture, tandis que le reste de cette population, donc une majorité d’haïtiens, sont entassés sous cette table, dans la poussière, le dos courbé et affamés. Un jour ce peuple se lèvera et demandera justice. » Continuer la lecture de Les tracas d’Aristide seront-ils éternels en Haïti ?

Publicités

Rwanda, ONU, qui est accusé ?

Camp de réfugiés en RDC (photo IRIN).

Lorsque la politique s’insinue quelque part et montre son envie de bien faire et d’aider en voulant sauver une situation catastrophique, il est à prévoir qu’elle accouchera d’une souris et fera tout le contraire du raisonnable.

L’ONU, gangrénée sans doute par des intrigues politiques à n’en plus finir et des groupes de pressions bien organisés, est souvent une triste caricature du justicier d’opérette qui fait beaucoup de vents avec ses moulinets de bras mais guère plus. Si ce n’est beaucoup de désastres. Continuer la lecture de Rwanda, ONU, qui est accusé ?

Terres maudites

Il n’est jamais bien bon de vouloir vivre sur des terres et d’en profiter lorsqu’elles représentent une quelconque source de richesse.
Les habitants du Nord-Kivu, en République Démocratique du Congo, en sont de longs témoins. Sur le continent africain ils ne sont malheureusement pas isolés. Du Libéria au Sierra Léone, Charles Taylor, actuellement jugé à La Haye, ne s’est jamais encombré de populations qui ont le souci de vivre dans des régions convoitées. Continuer la lecture de Terres maudites

Rufin, Kouchner et autres amusements

« Nous sommes fiers de la politique qui a été menée, aussi bien pour la Guinée qui vient de voter pour la première fois depuis 59 ans, pour le Rwanda (avec lequel la France a repris depuis six mois des relations diplomatiques)… Nous sommes fiers de ce que nous avons fait après les coups d’État en Mauritanie, au Niger ou à Madagascar« . Continuer la lecture de Rufin, Kouchner et autres amusements

Quatorze juillet…

J’avais complètement oublié cette affaire.
Alors que je lisais plus ou moins laborieusement un article de presse, un fond sonore m’a soudain distrait et a rendu cette lecture de plus en plus hachée. De l’autre coté de ma fenêtre, dans les chambres d’hôtel, les télévisions sont gonflées à bloc sur les cérémonies du 14 juillet.
J’entends égrener le nom des chefs d’Etats africains, invités cette année à commémorer le cinquantenaire des indépendances de leurs pays. Je connais ces comédies politiques pourtant je suis agacé. Continuer la lecture de Quatorze juillet…

Le cauchemar de Darwin

Le drôle de printemps que vient de traverser notre vieille Europe n’est sans doute pour certains qu’une anecdote. Peut-être après tout. Mais si sous nos latitudes, ce ne sont que quelques semaines de soleil perdues, ce n’est malheureusement pas la même chose dans d’autres régions aux climats moins tempérés[1]. Continuer la lecture de Le cauchemar de Darwin

Une visite au pays des mille collines

Manifestation à Kigali (dec 2008) Photo Reuters - Lauren Vopni.

La colonisation n’est pas responsable de toutes les difficultés actuelles de l’Afrique. Elle n’est pas responsable des guerres sanglantes que se font les Africains entre eux. Elle n’est pas responsable des génocides. Elle n’est pas responsable des dictateurs… »[1]. Celui qui, en juillet 2007 à Dakar, a montré son arrogance, son mépris de l’Afrique et son rejet de l’histoire, n’a pas eu plus de respect lors de sa visite rwandaise il y a quelques jours. Continuer la lecture de Une visite au pays des mille collines

Repiblik d’Ayiti

haiti_ramon-espinoza-associated_press

Quelques jours après le séisme qui a ravagé la région de Port-au-Prince le 12 janvier dernier, les secours se résumaient souvent à la distribution de quelques biscuits secs. Maigre consolation : Les haïtiens avaient le privilège d’entendre de jour comme de nuit le ronronnement saccadé des hélicoptères qui survolaient le désastre…

Retour sur une autre catastrophe climatique
: Au mois de mars 2009 des trombes d’eau se sont déversées sur l’Afrique de l’Ouest et un ami burkinabé Continuer la lecture de Repiblik d’Ayiti

Ils sont pauvres parce que…

A la fin du dix-neuvième siècle Otto Von Bismarck, premier chancelier de l’Empire Allemand, avait certainement compris que les tensions européennes étaient trop fortes pour être cloîtrées dans la petite Europe de l’époque. Peut-être n’était-il pas le seul à le penser, et peut-être n’était-ce pas là son unique motivation pour présider au découpage de l’Afrique.

Quoiqu’il en soit il fallait discipliner ces nations pleines de vigueur qui partaient à la conquête du continent noir. Continuer la lecture de Ils sont pauvres parce que…

Say goodbye to your mother

Botswana

Le drôle de pays qu’est le Botswana, car riche (à l’échelle du continent africain) et presqu’inconnu, a évidemment un drôle de président. Ian Khama a une vision étonnante, car avouée, de la politique : « J’ai toujours su que la politique était un sale jeu et elle ne m’a jamais attiré. Maintenant que je suis en politique, je peux le confirmer, c’est un sale jeu que je ne recommanderais jamais à personne ». Continuer la lecture de Say goodbye to your mother

Allaitement malheureux

Si Toumaï l’africain (Tchad), notre plus vieil ancêtre connu [1], avait croisé nos chers vendeurs de cierges et d’humanisme, nous ne serions certainement pas là : Le steak de mammouth servi tout cuit fait perdre quelques automatismes et pas mal de courage. Heureusement ou malheureusement, il n’en a rien été et plus de sept millions d’années plus tard, l’homme existe toujours… et l’Africain aussi, étonnement…

Continuer la lecture de Allaitement malheureux

Un douanier émerveillé

Les faubourgs de Libreville (source)

Seif Al-Islam Kadhafi devrait bientôt obtenir, si ce n’est fait, un poste à la tête de l’état libyen, comme son papa l’exige. Rien de bien démocratique, les médias occidentaux l’ont bien fait remarqué, et nos politiques de droite et de gauche se sont offusqués, parait-il. L’habitude venant, cela devrait changer, un peu de patience. Continuer la lecture de Un douanier émerveillé

Des ronds dans l’eau pour un petit « minitaire »

Pollution_Nigeria

Pendant que nos marionnettes en costumes 3 pièces se pavanaient au sommet du G20, notre pauvre planète continuait de tourner. Pourtant  Pittsburg était enfin l’occasion, selon elles, de rebattre les cartes du monde. Bien entendu il ne s’est pas passé grand chose et cette réunion n’a été rien de plus que le pince-fesses qu’elle devait être.

Continuer la lecture de Des ronds dans l’eau pour un petit « minitaire »