Ubuntu

Drôle de chose que la politique. Et bien entendu, plus elle est éloignée de votre façon de penser, plus elle apparaît incongrue.
La république française de François Hollande est en pleine reconnaissance Continuer la lecture de Ubuntu

Publicités

Rwanda, ONU, qui est accusé ?

Camp de réfugiés en RDC (photo IRIN).

Lorsque la politique s’insinue quelque part et montre son envie de bien faire et d’aider en voulant sauver une situation catastrophique, il est à prévoir qu’elle accouchera d’une souris et fera tout le contraire du raisonnable.

L’ONU, gangrénée sans doute par des intrigues politiques à n’en plus finir et des groupes de pressions bien organisés, est souvent une triste caricature du justicier d’opérette qui fait beaucoup de vents avec ses moulinets de bras mais guère plus. Si ce n’est beaucoup de désastres. Continuer la lecture de Rwanda, ONU, qui est accusé ?

Quatorze juillet…

J’avais complètement oublié cette affaire.
Alors que je lisais plus ou moins laborieusement un article de presse, un fond sonore m’a soudain distrait et a rendu cette lecture de plus en plus hachée. De l’autre coté de ma fenêtre, dans les chambres d’hôtel, les télévisions sont gonflées à bloc sur les cérémonies du 14 juillet.
J’entends égrener le nom des chefs d’Etats africains, invités cette année à commémorer le cinquantenaire des indépendances de leurs pays. Je connais ces comédies politiques pourtant je suis agacé. Continuer la lecture de Quatorze juillet…

Le cauchemar de Darwin

Le drôle de printemps que vient de traverser notre vieille Europe n’est sans doute pour certains qu’une anecdote. Peut-être après tout. Mais si sous nos latitudes, ce ne sont que quelques semaines de soleil perdues, ce n’est malheureusement pas la même chose dans d’autres régions aux climats moins tempérés[1]. Continuer la lecture de Le cauchemar de Darwin

Une visite au pays des mille collines

Manifestation à Kigali (dec 2008) Photo Reuters - Lauren Vopni.

La colonisation n’est pas responsable de toutes les difficultés actuelles de l’Afrique. Elle n’est pas responsable des guerres sanglantes que se font les Africains entre eux. Elle n’est pas responsable des génocides. Elle n’est pas responsable des dictateurs… »[1]. Celui qui, en juillet 2007 à Dakar, a montré son arrogance, son mépris de l’Afrique et son rejet de l’histoire, n’a pas eu plus de respect lors de sa visite rwandaise il y a quelques jours. Continuer la lecture de Une visite au pays des mille collines

Ils sont pauvres parce que…

A la fin du dix-neuvième siècle Otto Von Bismarck, premier chancelier de l’Empire Allemand, avait certainement compris que les tensions européennes étaient trop fortes pour être cloîtrées dans la petite Europe de l’époque. Peut-être n’était-il pas le seul à le penser, et peut-être n’était-ce pas là son unique motivation pour présider au découpage de l’Afrique.

Quoiqu’il en soit il fallait discipliner ces nations pleines de vigueur qui partaient à la conquête du continent noir. Continuer la lecture de Ils sont pauvres parce que…

Un douanier émerveillé

Les faubourgs de Libreville (source)

Seif Al-Islam Kadhafi devrait bientôt obtenir, si ce n’est fait, un poste à la tête de l’état libyen, comme son papa l’exige. Rien de bien démocratique, les médias occidentaux l’ont bien fait remarqué, et nos politiques de droite et de gauche se sont offusqués, parait-il. L’habitude venant, cela devrait changer, un peu de patience. Continuer la lecture de Un douanier émerveillé

Ali Bongo et autre déluges

De loin en loin de mauvaises nouvelles m’arrivent du continent africain. En décembre dernier c’est une amie qui mourrait parce que son pays lui refusait tout soin, par négligence et par désintérêt sans doute [1]. Hier soir un ami burkinabé m’annonçait que sa maison lui était tombée sur la tête à cause des pluies qui ont inondé  son quartier mardi. Et puis ce matin, j’ai appris le passage en force d’Ali Ben Bongo à la présidence du Gabon. Continuer la lecture de Ali Bongo et autre déluges

Papa Sassou

Le décès d’Omar Bongo n’a pas signé la mort politique de son beau-père et président du Congo Brazzaville, Denis Sassou Nguesso. Au Gabon, suite à la mort du petit Timonier, il se disait des tas de choses bien sûr, mêlées d’espoir et de crainte, et notamment celle-ci : « Sassou est fini, sans les dollars de son gendre il n’a plus qu’à se retirer, il ne sera jamais réélu ».

Pour une fin, c’est une sortie en grandes pompes que nous a servie Sassou : Réélection avec 78,6% des suffrages pour un taux de participation s’élevant officiellement à 66%… les deux chiffres sont sans doute aussi farfelus l’un que l’autre, mais peu importe. Rien de neuf. Continuer la lecture de Papa Sassou

Courbettes gabonaises

Libreville @ Photo IRIN

Certains croient bon d’affirmer que les colonies ont été un fardeau pour les pays européens qui ont eut la grandeur et l’humanité de prendre en charge tant de pays exotiques. Et pour preuve, disent les plus informés, les pays de l’hémisphère Nord n’ont que très rarement désirer ces territoires outremers : ce seraient les commerçants qui leur auraient forcé la main.

Continuer la lecture de Courbettes gabonaises

Amnésies gabonaises

Je pensais avoir tout entendu en matière de mensonge et de manipulation politiques lors de cette dernière semaine passée au Gabon, mais en écoutant et lisant différents médias dès mon retour en France, je m’aperçois que j’étais loin du compte : comment peut-on aligner de telles idioties en si peu de mots ?

Même en espérant une amnésie et une torpeur humaines (pas toujours naturelles) il faut croire que toutes dignité et honte ont déserté la civilisation. Continuer la lecture de Amnésies gabonaises