Club Med cubain

Cuba - Trinidad 12/1997

Dès que j’entends des touristes bronzés ou rougeaux, évoquer leur voyage formidable, rempli de découvertes, dans un Club Med de n’importe quel paradis pour occidental, je m’oblige à bâiller pour qu’ils comprennent que le sujet ne m’intéresse pas. S’ils insistent, et pour m’éviter une discussion qui ne mènera à rien, je redouble de bâillements. Et à chaque fois, comme Proust et « ses madeleines », un souvenir m’envahit.De nombreuses années ont passé depuis cet épisode, mais je me souviens très bien de cette matinée sur une plage cubaine, à Varadéro. Je devais passer quelques jours dans cette enclave pour touristes, et je trouvais le temps un peu long. Quelques souvenirs, un sourire surtout, sont attachés à ce séjour, sans lesquels cet épisode serait bien moins précis. Je me revois, assis dans le sable, comme si c’était hier.

J’observe les gros nuages qui courent au-dessus de nous. Le temps est à l’orage : Le ciel s’est assombrit subitement, et le vent commence à souffler par rafales. Les secouristes cubains courent dans tous les sens, à la recherche de je ne sais quoi. L’un d’entre eux arrive enfin avec l’objet tant convoité : un petit drapeau rouge. Il prend son activité avec un grand sérieux, et ne rigole pas. Il s’empresse de remplacer le chiffon vert, qui s’agite frénétiquement en haut du mât depuis quelques instants. Une fois le changement opéré, il rejoint ses collègues au pas de course. Ils sont maintenant tous prêts à remplir leur tâche. Les baigneurs peuvent être rassurés.

Ce matin, pour une raison que j’ignore, tous les allemands de l’hôtel sont descendus sur la plage, et ils paradent au bord des vagues, sans se soucier de leur ampleur soudaine. Tout à coup, l’un d’entre eux se met à courir en direction du large, et lorsque l’eau ne lui permet plus une démarche gracieuse, il plonge la tête la première. Ses amis ont l’air d’apprécier le mouvement, car ils applaudissent en riant très fort. Ils paraissent vraiment heureux, cela fait plaisir à voir. Assis à dix mètres d’eux, et même avec le vent qui commence à tourbillonner, je les entends distinctement. Le courageux baigneur continue à plonger sous les grosses vagues, et à sauter aussi haut qu’il peut, lorsque l’eau lui arrive à la taille. De loin, on dirait un gros phoque rose.

Cette joie n’est pas partagée par les sauveteurs, qui n’apprécient pas la chorégraphie aquatique de notre allemand. Ils se mettent à souffler avec énergie dans des sifflets, qui n’ont manifestement jamais servi, et des sons bizarres se font entendre. La mer est de plus en plus agitée, et notre nageur allemand, absorbé par son effort pour rester hors de l’eau, n’entend certainement aucun signal. Même ses amis ne semblent pas faire attention à ce tintamarre musical. Manifestement il n’y a que moi qui vois tout et entends tout sur cette plage.

Tout cela a trop duré pour l’un des sauveteurs, qui ne supporte plus de regarder ce drame. Il enlève son maillot de corps, et s’apprête à s’élancer dans un mouvement viril et charitable, au secours du presque-noyé.

C’est alors que notre nageur, sentant sans doute la fatigue venir, revient vers nous, et sort finalement de l’eau. L’accueil des sauveteurs cubains lui semble curieux : Ils le regardent bizarrement. Il n’y attache pas trop d’importance, et s’en va rejoindre ses amis, qui lui tapent dans le dos, et s’empressent de le réchauffer avec les serviettes de bains de l’hôtel.

§§§§§

La « légèreté » des touristes allemands de cette matinée cubaine me parue tellement décalée, que je voulus immédiatement oublier cette mascarade. Enfin, je le crus possible sur le moment, et vous dire pourquoi je m’en souviens toujours comme d’un évènement récent, serait trop long à expliquer, et de toute façon ne change rien à l’histoire : Car dès que j’entends des touristes évoquer leur voyage dans un Club Med, des bâillements trahissent mon ennui, et le souvenir de cette plage reprend des couleurs.

SylvainD.

Cuba - Trinidad 12/1997

————————————————-

INFORMATIONS TOURISTIQUES

1 – Les États-Unis est un magnifique pays immense qui mérite vraiment le détour. En effet, les États-Unis sont le quatrième État le plus grand du monde. Actuellement, nombreux sont les touristes qui viennent de partout dans le monde pour découvrir son histoire et ses superbes paysages. Craquez pour un Voyage USA pleine d’émotion et d’aventure.

2 – Vous avez envie de partir en Asie mais vous ne savez pas encore quelle destination prendre? Pourquoi ne pas commencer par la Chine? Optez pour un Circuit Chine à la carte pour le découvrir en toute liberté.

3 – Envie de bronzette, de plage, de soleil? Laissez-vous tenter par un Voyage île Maurice pleine de sensation forte.

4 – Le Vietnam dispose de nombreux atouts touristiques : variétés de paysages, diversité de paysages, richesses patrimoine historiques et culturelles, etc… Vous avez envie de découvrir le Vietnam? Vietnamveo vous propose un vaste choix de Séjours Vietnam 

5 – Envie de voyager et de découvrir de nouveaux horizons? Explorez la Malaisie à travers un Voyage Malaisie sur mesure.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s