Rien de neuf sous le soleil

« J’ai été très déçu lorsque j’ai appris que Kadhafi allait venir sur le territoire d’un pays libre comme la France, qui n’a rien à voir avec ce régime dictatorial. Tout le monde essaie de caresser le régime libyen dans le sens du poil ». Le docteur palestinien Achraf Joumaa Hajouj, emprisonné avec cinq infirmières bulgares pendant plus de huit ans, en Libye, s’étonne d’une alliance contre-nature…

Une alliance contre-nature ? Vraiment ? Si l’on veut bien se rappeler de la grande affaire médiatique des semaines passées, on pourrait aussi être étonné de la facilité avec laquelle, Nicolas Sarkozy a fait libérer les journalistes et les hôtesses de l’air, qui accompagnaient l’ONG « l’Arche de Zoé ». Au moment même où l’avion présidentiel atterrissait à l’aéroport de Ndjamena, l’annonce de cette libération était annoncée. A se demander si l’aller-retour de notre cher président a servi à quelque chose ? Dimanche matin 5 novembre, alors que Nicolas Sarkozy avait encore la tête dans les nuages, les juges tchadiens ont été contraints à un simulacre de procédure pour justifier ces libérations. Quant au substitut du procureur, qui a résisté aux injonctions du pouvoir, il a depuis, été relevé de ses fonctions.

Pour enfoncer le clou, notre président n’a pas fait dans la dentelle, en déclarant le 7 novembre : « Quoi qu’ils aient fait, j’irais chercher les six autres Français détenus au Tchad ». Il s’est certainement excusé quelques heures plus tard, en déclarant au pouvoir tchadien, qu’il se serait laissé emporté par l’émotion. Peu importe ces contradictions : L’opinion publique française est rassurée sur la grandeur retrouvée de la France ; L’opinion publique tchadienne est révoltée. Elles sont donc toutes deux bien occupées. Ni Sarkozy, ni Déby, ne s’en plaindront.

A espérer que la politique africaine de la France change de nature, avec l’entrée en fonction du nouveau président français, trop de monde a fait confiance à ses promesses, sans le moindre recul. Les amis fervents de Sarkozy ne sont autres que des Bolloré, des Bouygues, des Dassault, des dirigeants d’Areva, etc…. Toutes personnes qui ont fait une partie de leurs richesses, et qui continuent de faire d’énormes profits, sur le continent africain. Souhaiteraient-elles que l’on dérange leurs grosses magouille et commerce, pour faire plaisir à un prince, qu’elles ont placé sur le trône ? Et puis leurs bénéfices sont tellement plus florissants quand le pays « exploité » est dirigé par une marionnette, autoritaire si possible. Alors pourquoi changer quoique ce soit ?

Si un changement s’opérera malgré tout, dans notre politique franco-africaine, ce sera pour contrer l’appétit chinois sur le continent noir, et certainement pas pour autre chose. L’omniprésence des représentants de l’empire du milieu contrarie de plus en plus les rapports de l’Occident avec l’Afrique. Pourtant, il faudra bien se rendre à l’évidence : la Chine a un besoin vital de ressources naturelles, qu’elle n’a plus chez elle. Le pétrole n’est qu’une convoitise parmi d’autres, dont la fin est déjà programmée. Les bénéficiaires seront-ils les africains ? J’en doute. A court terme peut-être, et encore. Une certitude : Le saccage de leur continent sera accéléré.

Pour en revenir à nos affaires libyennes et tchadiennes, le seul problème, si vraiment nous devons en trouver un, c’est que le pouvoir français a dû renouer au grand jour, avec les éternels liens incestueux qu’elle a, avec nombres de pays africains. Et ce n’est pas du meilleur goût.

Mais gageons que peu de citoyens français (ou tchadiens) s’en souviendront longtemps, et que les prouesses médiatiques de notre président feront le reste. Les Bolloré, Bouygues, Dassault, et autres dirigeants d’Areva, doivent être sous le charme, et rassurer d’avoir misé sur le bon cheval.

SylvainD.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s