Des médecins pour OBO

Docteur_Schweitzer

L’objectif de ce blog est avant tout de raconter, et de donner mon avis, sur des évènements vécus ou constatés. Je dérogerai pour une fois à cette habitude : Après avoir lu une dépèche de presse chinoise, je ne peux me retenir de la communiquer, et de la recopier tel que.

Mon texte sur le Gabon, et mon opinion sur Omar Bongo (OBO ou UBU ?) du 15 septembre, sont malheureusement confirmés par cet article. Sur le million et demi d’habitants que compte ce pays, près des deux tiers à moins de vingt ans, et recherchent désespérement une activité. S’il le voulait, le pouvoir aurait les moyens de former suffisamment de médecins pour toute la sous-région, au lieu de se replier sans cesse sur l’aide extérieure. Cette politique d’assistance délibérée a ses raisons, et encore tant de soutiens, en commençant par celui de notre cher pays.

LA GUINEE ENVERRA 14 MEDECINS SUPPLEMENTAIRES AU GABON

LIBREVILLE, 3 octobre (XINHUA) — L’ambassadeur de la Guinée au Gabon, Ibrahima Sory Soumah, a annoncé mercredi à Libreville que son pays enverra 14 médecins spécialistes au Gabon qui rejoindront 18 autres de leurs compatriotes déjà en poste dans le pays.

« Nous sommes en train de peaufiner les conditions et les critères de sélection des médecins qui viendront au Gabon », a déclaré le diplomate guinéen à la sortie d’une séance de travail avec la ministre gabonaise de la Santé, Paulette Missambo.
Les médecins attendus sont des gynécologues, des pédiatres, des chirurgiens, des stomatologues et autres spécialistes, a affirmé M. Sory Soumah.
Le travail des 18 premiers médecins guinéens au Gabon est positivement apprécié par les autorités locales, a-t-il ajouté, qui n’a néanmoins pas révélé la date de prise de fonction des 18 premiers médecins.
Outre les techniciens guinéens, le Gabon accueille dans ses structures sanitaires des médecins cubains (une vingtaine), des spécialistes égyptiens (plus d’une dizaine) et des Chinois, qui travaillent dans les deux hôpitaux de la coopération sino- gabonaise situés à Libreville et Franceville (sud-est).

Le Gabon, avec 1,5 million d’habitants, dispose d’une faculté de médecine transformée en université au début des années 2000. Il n’a toutefois pas suffisamment de médecins pour couvrir les besoins sanitaires de la population, notamment dans les zones rurales.

SylvainD.

Publicités

Une réflexion sur “Des médecins pour OBO

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s